Soggettiva_Teatro
Carte

Le Theatre

Le théâtre était un édifice en hémicycle où avaient lieu les représentations de tragédies, de comédies et d’autres formes de spectacle ancien.

Il teatro di Libarna risale al I secolo d.C. L’edificio fu posizionato al limite nord-occidentale del tessuto urbano.
Le théâtre de Libarna date du Ier siècle apr. J.-C. La construction se situe à la limite Nord-Ouest du plan urbain. Maintenant, il est fort difficile de percevoir pleinement la monumentalité de l’édifice à cause des fouilles conduites dans une période où l’intérêt primaire était tout simplement de dégager les monuments, à cause des nombreux pillages menés par les paysans et du tracement de deux lignes de chemin de fer. Il s’agissait d’un édifice de haut niveau et formel et artistique, en considération des trouvailles d’éléments architecturaux décorés, marbres précieux et enduits peints.
Le théâtre était construit dans ses structures essentielles en opus caementicium avec une maçonnerie de mortier et de petits blocs de pierre et de bandes de briques; vraisemblablement, il se développait sur deux ordres: un promenoir externe avec vingt-deux arcades soutenues par des piliers sur bases en grès et une rangé supérieure sans doute aveugle, non percée de fenêtres.

Il avait une entrée principale, côtoyée de deux accès latéraux, et quatre entrées secondaires qui conduisaient aux couloirs rayonnants d’accès aux gradins. A l’intérieur, la cavea et l’édifice scénique constituaient un seul bloc, renfermé, et permettaient une acoustique parfaite. Face à l’orchestre – l’espace semi-circulaire entre l’hémicycle et la scène (à l’origine consacré aux mouvements du chœur) – dans le sous-sol de la scène, on voit encore les trous pour loger les machines qui levaient le rideau.
Derrière l’édifice scénique se trouvait, comme c’était la règle, un jardin entouré de portiques au milieu duquel se dressait, avec toute vraisemblance, une fontaine: les spectateurs pouvaient s’y promener pendant les entractes. Le théâtre pouvait contenir plusieurs centaines de spectateurs.

_DSC1443

Les bâtiments théâtraux dans le monde romain

Le théâtre romain vient du modèle grec, mais il présente des différences remarquables. En Grèce la construction du théâtre profitait de la conformation du terrain et la cavea était toujours adossée à une colline, avec une vue panoramique sur le paysage environnant. Dans le monde romain, au contraire, il avait une structure complètement construite sur un terrain plat – des fois il était possible d’exploiter la pente naturelle du sol – et il constituait un bloc unitaire, renfermé; en fait, le mur de scène (le scenae frons), orné de colonnades, atteignait la même longueur du diamètre externe de la cavea et la même hauteur. Les entrées latérales sont surmontées par la cavea même, qui donc se relie aux secteurs latéraux de la scène.
Les éléments de base du théâtre romain sont la cavea, le mur de scène et le proscenium, la scène proprement dite (l’orchestre semi-circulaire du théâtre grec perd ici sa fonction).
L’histoire du théâtre, conçu comme immeuble, est plus récente que celle des représentations théâtrales, qu’on sait être en vogue à Rome déjà à la fin du IIIe siècle av. J.-C.: les sources rapportent qu’on assistait aux comédies de Plaute dans le Forum et qu’on utilisait des installations de bois et de tissu.

La tradition des théâtres mobiles va durer longtemps dans l’Urbs, notamment jusqu’à 55 av. J.-C., quand le premier édifice stable en pierre est inauguré, le Théâtre de Pompée. Tandis que ce monument-là n’est plus visible directement (toutefois on peut en deviner la courbure dans le vaste îlot juste au Sud de Campo de’ Fiori), l’autre grand bâtiment romain à spectacle construit après quelques décennies, le Théâtre de Marcellus, survit jusqu’à nos jours, au moins partiellement.
Inauguré environ en 13-11 av. J.-C. et dédié au neveu d’Auguste prématurément décédé, cet édifice présentait une façade courbe en blocs de travertin, avec trois ordres d’arcades superposées et couloirs de service en forme de demi-anneau, et la scène rectiligne richement décorée.
Le Théâtre de Marcellus a servi de modèle pour la diffusion d’un schéma qui eut beaucoup de succès dans le monde romain.

Teatro greco
Théâtre grec de Syracuse (Ve siècle av. J.-C.).